La Chine, premier marché du luxe d'ici 2015 ?

  • A
  • A
La Chine, premier marché du luxe d'ici 2015 ?
Partagez sur :

Les grandes marques y ouvrent sans cesse de nouvelles boutiques...

Le marché du luxe se développe à vitesse grand V sur les marchés émergents. D'après une étude menée par le cabinet de consulting BCG, les boutiques des huit plus grandes maisons de luxe y poussent comme des champignons : +42% en Asie entre 2008 et 2011 contre +28% en Europe, +31% dans le reste du monde et de seulement +5% en Amérique du Nord sur la même période. "Peut-être en réponse à l'importance croissante de la Chine, Chanel a créé une collection Paris-Shanghai au cours des dernières années et a organisé plusieurs évènements particuliers en Chine", fait remarquer le cabinet de consulting. BCG observe ainsi que certains acteurs du secteur du luxe misent tout sur les plus grandes métropoles chinoises mais aussi sur des villes de taille inférieure. Une démarche qui n'est pas surprenante pour les experts de ce cabinet : "nous prévoyons que d'ici à 2020, plus de 330 villes en Chine auront le même niveau de revenu disponible que Shanghai avait en 2010, et que d'ici à 2015, la Chine va devenir le premier marché mondial du luxe", soulignent-ils. Le cabinet d'études fait toutefois remarquer que l'implantation des marques de luxe sur les marchés émergents nécessite d'aller un peu plus loin que d'exporter le modèle tel qu'il existe. Cela exige de s'adapter au marché local et d'adapter le mode de la relation au client. D'autant que ces grandes marques de luxe sont dorénavant confrontées aux acteurs locaux, à l'image du bijoutier chinois Chow Tai Fook. Il possède déjà 1.500 boutiques à travers l'Asie, principalement en Chine, réalise un chiffre d'affaires annuel deux fois supérieur à celui de l'américain Tiffany et affiche une croissance de 60 %...