La Chine a attiré un peu moins d'investisseurs étrangers en 2012

  • A
  • A
La Chine a attiré un peu moins d'investisseurs étrangers en 2012
Partagez sur :

Une première depuis trois ans...

La Chine a attiré un peu moins d'investisseurs étrangers en 2012, avec un recul de 4% par rapport à l'année précédente. Au total, 111,7 milliards de dollars (84,05 milliards d'euros) d'investissements directs étrangers (IDE) ont été attirés l'an dernier, ce qui est proche du record de 116 milliards de dollars atteint en 2011, mais constitue néanmoins un premier repli en trois ans. Les flux en provenance d'Europe ont baissé de 3,8% à 6,1milliards de dollars, tandis que ceux en provenance des dix plus grandes économies d'Asie - dont Hong Kong, le Japon et Singapour- ont baissé de 4,8% à 95,7 milliards. Ces deux continents sont ceux qui ont le plus réduit leurs investissements en Chine. Pas une défiance Mais pas de réelle difficulté pour la Chine, qui reste un des pays les plus attractifs du monde en la matière. Les analystes estiment que la pause de ce flux d'investissements ne reflète pas une défiance, mais plutôt la nécessité d'un nouveau catalyseur, après celui de l'adhésion du pays à l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) fin 2001. Nous pensons que les IDE vont osciller autour de 110 à 120 milliards de dollars pendant quelques années, a déclaré à l'agence Reuters Tim Condon, économiste chez ING à Singapour. Les chiffres du produit intérieur brut chinois, qui seront publiés vendredi, devraient faire ressortir un rebond de la croissance à 7,8% au quatrième trimestre 2012, contre 7,4% au troisième. Il s'agit pour ce dernier chiffre d'un plus bas depuis le creux de la crise financière début 2009.