La CGT Goodyear se dit favorable à une négociation avec Titan

  • A
  • A
La CGT Goodyear se dit favorable à une négociation avec Titan
Partagez sur :

Mais à condition que tous les emplois du site d'Amiens-Nord soient sauvés...

La CGT est favorable à des négociations avec le groupe américain Titan pour la reprise de l'usine de pneus Goodyear d'Amiens-Nord. Le syndicat, qui a été reçu au ministère du Redressement productif par Arnaud Montebourg mercredi, y met une condition : que tous les emplois du site soient sauvés, alors que le ministre a évoqué 333 emplois seulement conservés dans la proposition de Titan sur les 1.200 que compte l'usine. "Nous, on va tout faire pour que cette fois-ci il y ait une issue favorable pour l'ensemble du personnel sur le site d'Amiens-Nord", a déclaré à la presse Micka�"l Wamen, délégué CGT du site, à l'issue de la rencontre à Bercy. "On est pour dialogue, on est pour faire avancer les choses, mais à partir du moment où personne ne sera laissé sur la touche", a-t-il insisté. Proposition de reprise Arnaud Montebourg a annoncé mardi que le groupe américain avait fait une proposition de reprise partielle du site, après un imbroglio déclenché par un démenti de Goodyear, actuel propriétaire de l'usine. Mais Arnaud Montebourg a fait état dans 'Le Parisien' mardi d'une proposition de reprise "pour plusieurs centaines de millions d'euros, dont 40 millions directement sur le site". "J'ai reçu Maurice Taylor, le patron de Titan, qui avait eu des mots extrêmement désagréables sur la France", explique-t-il. "Il propose de sauver 333 emplois sur 1.200. Il garantit un maintien de l'emploi pendant quatre ans."