La CGPME appelle les petits patrons à participer aux élections municipales

  • A
  • A
La CGPME appelle les petits patrons à participer aux élections municipales
Partagez sur :

Elle leur demande de s'inscrire sur les listes électorale pour contrer la pression fiscale/

La Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME) a appelé les entrepreneurs à se porter candidat sur les listes électorales en vue des prochaines élections municipales. Pression fiscale, réglementation "tatillonne", image écornée : ils "en ont assez de subir", écrit la CGPME dans un communiqué. Lutter contre la hausse des impôts "Eux qui, chaque jour, dans leur entreprise sont habitués à agir, ils ne comprennent pas que d'autres décident à leur place qui ils doivent embaucher, où ils doivent investir et pourquoi l'argent qu'ils gagnent si durement doit leur être confisqué", poursuit l'organisation. Pour la CGPME, la solution n'est pas de faire "la grève des impôts ou des cotisations", mais bien d'être dans l'action. Elle lance donc cet appel "pour stopper l'inflation fiscale qui nous grignote, pour faire en sorte que la baisse des dépenses publiques se concrétise enfin sans sacrifier pour autant l'investissement". Un "ras-le-bol fiscal" qui pèse La communication de la CGPME intervient dans un contexte généralisé de grogne fiscale. D'après le dernier baromètre banque Palatine-OpinionWay-Challenges publié ce jeudi, 90% des dirigeants de PME-ETI estiment que l'environnement fiscal français est défavorable aux entreprises, dont 50% qui le jugent 'très défavorable'". Ils sont également 71% à penser que la pression fiscale sur leur entreprise augmente.