La CFE-CGC adopte une démarche participative pour changer de nom

  • A
  • A
La CFE-CGC adopte une démarche participative pour changer de nom
Partagez sur :

Les adhérents sont appelés à faire leurs propositions...

A l'occasion de ses 70 ans, la CFE-CGC, composée à 64% de cadres et d'ingénieurs va changer de nom... Les adhérents sont appelés à soumettre leurs trouvailles via une plateforme collaborative jusqu'au 21 février. Ils pourront également voter pour d'autres noms. Une phase de sélection se déroulera ensuite du 13 au 21 mars. Il ne restera alors plus que trois propositions en compétition. "La décision finale sera prise lors de Assemblée Générale Extraordinaire de la CFE-CGC  qui se tiendra au mois d'avril", indique l'organisation syndicale. Innover & s'adresser aux jeunes Le nom choisi devra symboliser "une reprise d'initiative de la CFE-CGC", explique sa présidente Carole Couvert qui a pris la tête de l'organisation en  avril dernier. En outre, il n'est pas question de changer de public: "nous nous adressons toujours aux techniciens, agents de maîtrise, cadres, ingénieurs et agents de la fonction publique", précise-t-elle. Carole Couvert dit vouloir s'adresser aux "jeunes" et incarner un "syndicalisme de proximité". Logique "gagnante & gagnante" Ce nouveau nom devra également refléter la "logique gagnante-gagnante entre les entreprises et les salariés de l'encadrement", fait valoir Carole Couvert. C'est d'ailleurs ce que réclame le syndicat concernant le Pacte de responsabilité de François Hollande. La CFE-CGC s'est récemment dite "prête à s'engager dans ce pacte mais elle le fera avec vigilance et intransigeance (...) ce n'est pas du donnant-donnant que nous attendons mais du gagnant-gagnant, seule façon de retrouver le chemin de la croissance et de la sortie de crise", martèle-t-elle.