La CFDT permet à La Redoute d'échapper au dépôt de bilan

  • A
  • A
La CFDT permet à La Redoute d'échapper au dépôt de bilan
Partagez sur :

Le syndicat a annoncé lundi qu'il acceptait les modalités du plan proposé pour l'ex-filiale de correspondance de Kering...

La CFDT va finalement signer l'accord social de La Redoute... Le syndicat a annoncé lundi qu'il acceptait les modalités du plan proposé pour l'ex-filiale de correspondance de Kering, évitant ainsi la saisie du tribunal de commerce et donc un très probable dépôt de bilan. Une majorité de syndicats de l'enseigne - la CGT, la CFDT et Sud, avait rejeté vendredi ces modalités et seule la CFE-CGC, syndicat minoritaire, l'avait paraphé. Kering avait indiqué auparavant qu'un rejet du plan entraînerait la fin du processus de cession et que le groupe s'en remettrait alors au tribunal de commerce, face aux difficultés financières que traverse la société. Les modalités acceptées La nouvelle direction, qui a acquis La Redoute en décembre pour un euro symbolique, a récemment annoncé la suppression de 1.178 postes, avec des départs étalés sur quatre ans et un maximum de 700 départs contraints. Kering s'est de son côté engagé à financer le projet des repreneurs et les mesures sociales à hauteur de 520 millions d'euros. La direction de La Redoute proposait une indemnité minimale de départ volontaire de 20.000 euros, à laquelle s'ajoute 750 à 1.200 euros selon les cas par année d'ancienneté, plus un mois de salaire pour les 50-54 ans et deux mois pour les 55 ans et plus. Avec l'accord de la CFDT, qui est majoritaire, ces modalités devraient donc s'appliquer.