La Bourse de Tokyo plombée par l'emploi américain

  • A
  • A
La Bourse de Tokyo plombée par l'emploi américain
Partagez sur :

Elle a été la première place à réagir aux chiffres de l'emploi US publiés vendredi...

Cette première séance de la semaine a été plutôt calme en Asie, en raison de la fermeture de la plupart des places boursières occidentales pour cause de lundi de Pâques... La Bourse de Tokyo a clôturé en baisse de 1,47% avec un indice Nikkei à 142,19 points, plombé notamment par les chiffres de l'emploi américains pour le mois de mars, moins bons que prévu. Vendredi, le Département américain au Travail a annoncé la création de 120.000 postes sur la période alors que les économistes visaient une moyenne de 203.000 créations de postes. Le rapport ADP, sur l'emploi privé, publié quelques jours plus tôt et considéré comme un indicateur avancé de l'emploi mensuel, avait par ailleurs fait état de 209.000 créations de postes. La Bourse de Tokyo a également été pénalisée par la vigueur du Yen. Depuis le 2 avril, l'indice Nikkei a reculé de plus de 5%. Avec cinq séances de repli d'affilée, il connaît sa plus longue série baissière depuis novembre. Parallèlement, l'indice a bondi de près de 20% sur les trois mois de janvier à mars, soit sa meilleure performance pour un premier trimestre depuis 24 ans. "Il s'agit d'une correction passagère. Nous étions peut-être allés un peu trop loin, trop vite", a confié Naomi Fink, analyste technique chez Jefferies à l'agence de presse Reuters. Du côté des statistiques, l'inflation est ressortie plus marquée que prévu en Chine pour le mois de mars. Selon le Bureau national de la statistique (BNS), l'indice des prix à la consommation a en effet progressé de 3,6% sur un an, contre 3,2% en février.