La Bourse de Paris a repris 15% en 2012

  • A
  • A
La Bourse de Paris a repris 15% en 2012
Partagez sur :

Après deux années de baisse pour le CAC40...

Bilan 2012 positif pour le marché parisien... Le CAC40 a gagné 15,2% depuis le 1er janvier, soit une embellie après deux années consécutives de baisse, et clôture ce lundi à 3.641,07 points, au terme d'une séance écourtée. L'indice phare de la Bourse de Paris est néanmoins loin d'avoir retrouvé son niveau de la fin 2007 (5.614,08 points)... Dans le palmarès des plus fortes hausses de l'année boursière 2012 figurent en bonne place les financières emmenées par la Société Générale avec un rebond de 65%. BNP Paribas a repris 40%, Crédit Agricole 40% et Axa 33%... La meilleure maîtrise de la crise financière en Europe à grand renfort de soutiens monétaires et politiques aura été à l'origine de cette embellie qu'il reste désormais à confirmer dans un contexte toujours fragile sur fond de durcissement du cadre réglementaire. La direction de la SG n'a-t-elle pas indiqué que les défis qui l'attendent en 2013 sont "complexes et exigeants" ? Les ratios réglementaires imposent en effet une transformation rapide dans un contexte mouvant en Europe. Sale temps pour les "ex-monopoles" Seulement 22 valeurs terminent l'année 2012 dans le rouge... Un bilan flatteur terni malgré tout par quelques "couacs" retentissants ! A commencer bien entendu par le plongeon du titre Peugeot de 55% suite aux déboires commerciaux et financiers du constructeur automobile. Si Areva, en chute de 33%, a payé cher la remise en cause de la filière nucléaire dans le monde depuis la catastrophe japonaise de Fukushima, plusieurs grands noms de la cote, ex-monopoles dans leur spécialité, se disputent les plus mauvaises places du classement : France Télécom a ainsi chuté de 31%, Pages Jaunes a perdu 33%, GDF Suez 26%, EDF -26%, Neopost -23%... A noter la baisse de 17% d'Alcatel-Lucent qui a limité les dégâts en fin d'année, le recul de 8% d'ArcelorMittal et de Bouygues, ainsi que l'exercice neutre de Total malgré des prix du pétrole toujours élevés...