La BCE revoit en nette baisse sa prévision de croissance 2012 pour la zone euro

  • A
  • A
La BCE revoit en nette baisse sa prévision de croissance 2012 pour la zone euro
Partagez sur :

Du fait de la faiblesse de la demande mondiale et des conditions défavorables de financement...

A l'occasion de la réunion mensuelle du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, son président Mario Draghi a annoncé la révision en baisse de la prévision de croissance de la région pour 2012. La BCE table désormais sur une expansion de 0,3%, contre 1,3% espéré jusque-là, avant une reprise comprise entre 0,3% et 2,3% en 2013. Plusieurs facteurs freinent la croissance économique de la zone euro, notamment la faiblesse de la demande mondiale et les conditions défavorables de financement résultant des tensions persistantes sur les marchés de la dette souveraine de la zone euro", a souligné Mario Draghi. Mais le président de la Banque centrale table sur un redressement très progressif de l'activité économique au cours de l'année prochaine, "soutenue par la demande mondiale, les très faibles taux d'intérêts à court terme et l'ensemble des mesures prises pour soutenir le secteur financier". La BCE a en effet pris ce jour de nouvelles mesures "non-standard" exceptionnelles qui "devraient assurer un accès accru du secteur bancaire aux liquidités et faciliter le fonctionnement du marché monétaire de la zone euro". D'après les prévisions de l'OCDE publiées fin novembre, la croissance de la zone euro sera de +1,6% en 2011, +0,2% en 2012 et +1,4% en 2013.