La banque mondiale évoque "une période dangereuse"

  • A
  • A
La banque mondiale évoque "une période dangereuse"
Partagez sur :

L'Europe en particulier fait face à une "période particulièrement sensible"...

Robert Zoellick, le président de la Banque Mondiale, estime que l'économie mondiale "entre dans une période dangereuse" avec l'aggravation de la crise de la dette européenne. Dans un entretien publié ce matin par l'agence d'information financière 'Bloomberg', le banquier estime que la zone Euro fait face à une "période particulièrement sensible", ajoutant que l'issue de la crise de la dette dépendra de la capacité de ses dirigeants à trouver les bonnes solutions. En revanche, M. Zoellick est moins inquiet pour les Etats-Unis, qui, malgré le ralentissement actuel de l'activité et du marché de l'emploi, devraient éviter une nouvelle récession et maintenir une "croissance lente". Des propos qui font écho à ceux d'autres acteurs financiers ces temps. Mohamed El-Erian, le PDG de Pimco notamment, a estimé la semaine dernière que les risques de nouvelle récession en zone Euro ont désormais atteint 50%, et qu'une contraction de l'économie européenne comporterait "incontestablement" un risque d'entraîner toute l'économie mondiale dans un "double dip".