La baisse des taux immobilers se généralise en avril

  • A
  • A
La baisse des taux immobilers se généralise en avril
Partagez sur :

Bonne nouvelle pour les emprunteurs...

Conformément à ce qu'anticipaient la plupart des courtiers, la baisse des taux d'emprunts immobiliers proposés aux particuliers se poursuit actuellement avec de nouvelles réductions dans les barèmes du début avril. Meilleurtaux observe ainsi que 100% des banques viennent de baisser leurs taux de crédit en avril sur les durées de 20 ans et moins. Le courtier mesure un taux moyen de 4,12% en avril à comparer à 4,2% en mars, 4,28% en février et 4,31% en janvier. "Les banques ont des ambitions de conquête et ont la possibilité de mener cette politique de taux offensive tout en conservant des marges convenables. Certaines cherchent même actuellement à gagner des parts de marché sur le crédit immobilier et offrent ainsi des taux très avantageux avec des possibilités de négociation pour les dossiers de qualité", explique Hervé Hatt, Directeur Général de Meilleurtaux.com. Meilleurtaux recommande d'ailleurs aux emprunteurs ayant souscrit par le passé (en 2008 par exemple) des crédits à plus de 4,7% ou à taux révisables de s'orienter vers un rachat de crédit pour profiter de taux fixes pouvant actuellement descendre à 3,8% sur 20 ans pour les meilleurs profils. Même discours chez le courtier Emprunt Direct dont l'intégralité des grilles reçues en avril comprend des baisses de taux. Le courtier reconnaît d'ailleurs ne plus avoir observé un mouvement aussi généralisé depuis l'automne 2010. Emprunt Direct rappelle que les deux opérations de la banque centrale européenne visant à apporter aux établissements financiers des liquidités sur 3 ans sont, pour une grande part, à l'origine de la baisse très importante de la volatilité sur les taux longs et donc de la baisse des taux proposés par les banques. D'après les barèmes d'Emprunt Direct en ce début avril, les meilleurs dossiers peuvent désormais prétendre à du 3,75% sur 20 ans quand un "bon dossier" obtiendra 4,05% sur cette durée. Sur 25 ans, un excellent dossier peut descendre sous les 4% là où un "bon dossier" n'obtiendra que du 4,4%. Alban Lacondemine, président d'Emprunt Direct estime que "les banques, moins réticentes à délivrer du crédit, se montrent plus actives sur le marché du crédit immobilier, mêmes si elles n'en restent pas moins prudentes". Selon lui, "elles donnent ainsi, pour la majorité d'entre elles, la priorité aux emprunteurs présentant un bon profil financier, et qui disposent notamment d'un apport. Néanmoins, pour les emprunteurs n'ayant que peu ou pas d'apport, des solutions existent. Certains établissements spécialisés ont ainsi décidé de revenir sur certaines niches, comme le financement sans apport, à des taux toutefois bien plus élevés que les établissements traditionnels", explique le dirigeant d'Emprunt Direct.