La baisse des prix de l'immobilier à Paris a marqué une pause au mois de mars

  • A
  • A
La baisse des prix de l'immobilier à Paris a marqué une pause au mois de mars
Partagez sur :

8.285 Euros en moyenne le mètre carré selon MeilleursAgents.com

Le réseau d'agences immobilières MeilleursAgents.com a constaté au mois de mars une 'pause' dans le mouvement de baisse des prix de l'immobilier ancien à Paris. Le dernier baromètre calculé sur la base des promesses de vente signées par les agences partenaires de MeilleursAgents.com fait même apparaître une très légère hausse de prix par rapport au mois précédent (+0,2%) à 8.285 Euros en moyenne le mètre carré. Le marché des petites surfaces reste plus dynamique MeilleursAgents précise que cette hausse se concentre sur les petites surfaces (1 et 2 pièces) qui voient leur prix augmenter de +0,4% tandis que celui les grandes surfaces (3 pièces et plus) est quasiment stable (+0,1%). En petite couronne, les prix ont évolué de façon différente en mars avec -0,8% dans les Hauts-de-Seine mais +1,7% en Seine-Saint-Denis et -0,6% dans le Val de Marne. Effet saisonnier et baisse des taux d'intérêt d'emprunts Sébastien de Lafond, Président et fondateur de MeilleursAgents.com, explique cette pause dans la baisse des prix par une demande traditionnellement plus forte à l'approche du printemps et par la poursuite de la baisse des taux d'intérêt d'emprunts. Mais les volumes de transaction restent très faibles (-30 à -40% par rapport aux années les plus fortes), en particulier en grande banlieue et loin des centres urbains en province. Les agences immobilières les plus fragiles disparaissent "Alors que l'offre reste limitée aux seuls vendeurs contraints, la demande est toujours faible avec peu de ménages solvables et encore trop d'acheteurs espérant de fortes baisses qui ne viendront pas", constate Sébastien de Lafond qui parle d'un "ajustement en douceur " mais pas d'une "reprise". En grande banlieue et loin des centres urbains, l'atonie du marché est d'ailleurs qualifiée de "totale" avec des prix qui restent globalement stables par manque de confrontation réelle entre l'offre et la demande. Dans ce contexte, MeilleursAgents.com constate de plus en plus de difficultés pour de nombreux agents immobiliers dont les plus fragiles disparaissent...