La 4G pourrait ne pas être à la hauteur des attentes des opérateurs

  • A
  • A
La 4G pourrait ne pas être à la hauteur des attentes des opérateurs
Partagez sur :

Une étude montre que la plupart des entreprises anticipent une baisse de leur chiffre d'affaires, malgré le déploiement d'une offre à haute valeur ajoutée...

La 4G, sur laquelle les opérateurs misent beaucoup pour offrir un service haut de gamme et à des prix plus élevés, pourrait ne pas être à la hauteur de leurs espérances, d'après une étude d'Exane BNP Paribas et du cabinet Arthur D. Little, citée par 'Les Echos'. Sur les 91 entreprises interrogées dans le cadre de l'étude, 65% tablent sur un recul du chiffre d'affaires des opérateurs européens, d'environ 2,6% par an entre 2012 et 2016, et seulement 3 % envisagent une progression. Ce repli des revenus s'expliquerait par "la baisse des revenus provenant des appels et des SMS, encore très importants", soulignent-ils. La 4G devenue une nécessité Mais sans cette évolution, la situation serait bien pire, poursuivent-ils : si le revenu "data" moyen par utilisateur est estimé par les auteurs de l'étude à 12 euros par mois pour chaque smartphone 4G en 2016, soit seulement deux euros de plus que pour la 3G, cette quatrième génération "va permettre de baisser les coûts d'acheminement de l'Internet mobile". En janvier dernier, France Télécom a fait savoir que le groupe comptait augmenter ses tarifs entre 5 et 10 euros, dans le cadre du déploiement de ces fréquences.