L'usine PSA d'Aulnay rouvre dans un climat tendu

  • A
  • A
L'usine PSA d'Aulnay rouvre dans un climat tendu
Partagez sur :

Le site est de nouveau paralysé par un mouvement de grève...

Après dix jours de fermeture, l'usine PSA d'Aulnay-sous-Bois a rouvert ses portes ce lundi matin, "dans un climat de tensions", selon la CGT. La direction a semble-t-il, fait appel à une société de vigiles privée afin d'encadrer d'éventuels débordements de la part des syndicats. La grève se poursuit Vendredi, la CGT a voté la grève pour lundi et a décidé de réoccuper l'usine. "Malgré les pressions et les provocations de la direction, ils s'adresseront, comme depuis le début de la grève, pacifiquement, à leur camarades de travail pour les appeler à rejoindre et à renforcer la grève", prévient la CGT dans un communiqué.  De son côté, l'intersyndicale SIA - CFTC - FO et CFE-CGC a appelé à la reprise du travail, dans l'attente des négociations à venir, estimant que "des actes des dérapages, des pressions morales et physiques sur les salariés pour les inciter à rejoindre le mouvement ont conduit à rendre illisible cette mobilisation". L'opération de reclassement lancée ? PSA, qui a annoncé cet été la fermeture du site employant 3.000 personnes environ, a promis de reclasser la moitié des salariés sur le site de Poissy (Yvelines) et de proposer des postes dans le bassin d'emploi de la région aux 1.500 autres. D'après Europe1.fr, ce reclassement aurait déjà commencé : 3.000 offres d'emploi pourraient être proposées au total, par les entreprises de Seine-Saint-Denis.