L'UNPI contre la fin de la déductibilité des "gros" travaux proposée par N. Sarkozy

  • A
  • A
L'UNPI contre la fin de la déductibilité des "gros" travaux proposée par N. Sarkozy
Partagez sur :

Les propriétaires ont pris connaissance de la mesure proposée par le Président-candidat en parcourant son programme...

Les propriétaires s'inquiètent de la suppression de la déductibilité des "gros" travaux des revenus fonciers, figurant dans le programme de Nicolas Sarkozy... "Traitée comme une vulgaire niche fiscale, cette déductibilité ne subsisterait que pour les travaux d'accessibilité aux personnes handicapées et pour les travaux de désamiantage", déplore dans un communiqué l'Union nationale de la propriété immobilière, qui relève au passage l'imprécision des termes employés, la notion de gros travaux n'existant pas dans le droit commun des revenus fonciers. "S'agit-il des travaux d'amélioration (actuellement déductibles), d'agrandissement (non déductibles), ou de tous les travaux s'ils sont importants quantitativement ?" "Par ailleurs, et contrairement à ce qui est annoncé, il n'y a pas de lien direct entre travaux et montant des loyers, la plupart des travaux exécutés permettant seulement de maintenir les logements dans le niveau des loyers de marché. Chacun imagine les conséquences catastrophiques d'une telle mesure si elle était adoptée, en termes d'emploi, de qualité de l'habitat, de baisse des impôts encaissés...", poursuit l'UNPI. Par la voix de son président, Jean Perrin, l'UNPI rappelle que cette mesure nécessite une loi, et ne peut donc être adoptée avant les élections. "Chaque électeur se prononcera en connaissance de cause (...) Il est clair que cette mesure, après la réforme des plus-values, la hausse des prélèvements sociaux, de la TVA etc... signerait irrémédiablement la fin de l'investissement privé dans le parc locatif" conclut l'UNPI