L'UFC Que Choisir veut faire le ménage dans les prix des parkings

  • A
  • A
L'UFC Que Choisir veut faire le ménage dans les prix des parkings
Partagez sur :

Et imposer la tarification à la minute...

Se garer co�"te trop cher aux Français... L'UFC Que Choisir publie mercredi un rapport, après avoir épluché les tarifs de plus de 800 parkings, répartis dans 236 communes. Premier problème, aux yeux de l'association de défense des consommateurs : un conducteur doit dépenser en moyenne 1,80 euro pour une heure de stationnement en France, mais ce prix s'envole dans certaines villes, à l'image de Toulouse, qui affiche 2,73 euros, ou Paris (3,33 euros). Et dans la capitale, difficile de se repérer, puisque "une heure de stationnement aux parkings Marceau ou Rivoli Pont Neuf est facturée 5 euros". Une minute de trop... L'autre point noir de ce rapport se concentre sur la méthode de facturation. L'UFC a observé que "huit parkings sur dix cèdent à la facilité d'une tarification par périodes indivisibles" et dans plus de la moitié (54%) des sites étudiés, c'est même toute heure entamée qui est due. Une minute ou deux de trop de stationnement, et les conducteurs doivent payer une heure de plus... Rotation plus élevée "Si les pouvoirs publics imposaient une tarification au prorata du temps réel de stationnement, l'économie pour les consommateurs pourrait atteindre au global 16,3%", indique l'UFC, qui prône donc une tarification à la minute. Ce système, qui permet d'adapter le prix payé au service consommé, existe déjà en Espagne par exemple. D'après l'association, il permet de fluidifier le stationnement, avec un taux de rotation plus élevé, les automobilistes ne restant pas au maximum sur un emplacement pour profiter du créneau déjà payé.