L'UFC Que Choisir appelle à la vigilance sur les offres mobile "illimitées"

  • A
  • A
L'UFC Que Choisir appelle à la vigilance sur les offres mobile "illimitées"
Partagez sur :

L'association a analysé dans le détail les conditions générales des offres illimitées proposées par les opérateurs...

L'arrivée de Free mobile et de son offre "tout compris" pour environ 20 euros par mois a poussé les autres opérateurs à en faire autant. Mais après avoir décortiqué les conditions générales de l'ensemble de ces offres, l'UFC Que Choisir appelle les utilisateurs à la vigilance. Première désillusion, souligne l'association de consommateurs, "que l'on parle d'appels ou de SMS, l'illimité n'existe pas !". L'UFC Que Choisir constate en effet que l'offre de La Poste donne droit à "seulement" 200 heures de communication par mois lorsque celle de Numéricable est en fait limitée à 14 heures. Quant à l'offre Red de SFR et celle de Free, aucune limite n'est fixée mais les opérateurs se donnent le droit "d'attenter à l'abonnement du consommateur de manière discrétionnaire à travers des notions floues", ajoute l'association. Autre élément qui fait le succès de ces offres : le "sans engagement". Là encore, l'UFC Que Choisir pointe du doigt les clauses abusives. Certains opérateurs verrouillent les terminaux vendus nus au moment de la souscription d'un forfait alors que d'autres prennent la liberté de changer le numéro du consommateur à n'importe quel moment... L'association demande donc aux opérateurs de ne plus utiliser le terme "illimité" lorsque ce n'est pas le cas et de supprimer de leurs contrats les clauses abusives détectées,sous peine d'agir en justice, passé le délai de trois semaines.