L'UE étudierait les moyens de sauver le système bancaire espagnol

  • A
  • A
L'UE étudierait les moyens de sauver le système bancaire espagnol
Partagez sur :

Les clauses des traités européens seraient passées au crible afin de trouver une solution pour que Madrid puisse bénéficier du FESF.

Si Madrid refuse pour le moment de demander une aide internationale, l'Allemagne et l'Union européenne seraient en train d'étudier les possibilités de sauver en urgence le secteur bancaire espagnol, d'après plusieurs sources de l'UE citées par l'agence de presse Reuters. Les clauses des traités européens seraient passées au peigne fin dans le but de trouver une solution pour que Madrid puisse bénéficier du fonds de sauvetage financier de l'UE, le FESF - qui sera relayé par le Mécanisme européen de stabilité dès cet été - sans avoir à solliciter un programme complet d'assainissement économique, ont expliqué ces sources. D'après le ministère allemand des Finances, le MES doté de 500 milliards d'euros pourrait directement prêter de l'argent au FROB, le fonds espagnol de sauvetage des banques, ont ajouté des personnes au fait du dossier, à Berlin. Les juristes de l'UE ne seraient cependant pas convaincus de la légalité d'un tel procédé. L'Espagne est la seule à pouvoir formuler une demande d'aide auprès de ce fonds de solidarité. Or, elle attend les conclusions du rapport du FMI sur les banques du pays le 11 juin prochain, ainsi que celles de l'audit indépendant, avant de prendre une décision.