L'or, au plus haut historique !

  • A
  • A
L'or, au plus haut historique !
Partagez sur :

Le métal jaune confirme son statut de valeur refuge...

Alors que les places boursières s'enfoncent un peu plus ce mercredi après une statistique pour le moins décevante outre-Atlantique, le métal précieux poursuit son ascension vers de nouveaux sommets à New York. Les investisseurs qui cherchent à protéger leur patrimoine contre un éventuel défaut des Etats-Unis préfèrent se tourner vers l'or, considéré comme la valeur refuge par excellence. L'once pour livraison décembre grimpe actuellement de 0,6% à 1.629 dollars sur le Comex. "Virtuellement, pratiquement tout le monde s'attend à ce que le problème du plafond de la dette aux Etats-Unis soit résolu", affirme à Bloomberg, Eugen Weinberg, directeur de la recherche matières premières à la Commerzbank. "D'autre part, le fardeau énorme de la dette ne va pas disparaître à la suite de l'accord, et si l'accord n'est pas atteint, il porterait un grand coup au marché". "La demande d'investissement de précaution soutient l'or et d'argent", ajoute Bayram Dincer, analyste chez LGT Capital Management en Suisse, ajoutant que l'or se négocierait au-dessous des 1600 dollars l'once autrement. "Cette demande de précaution est une substitution aux devises". Le président Obama a déclaré lundi que l'impasse dans laquelle se trouve les législateurs est un "jeu dangereux" qui risquait de causer une "crise économique profonde". Moody's Investors, Standard & Poor's et Fitch Ratings ont déjà averti qu'ils dégraderaient le triple A américain en cas de défaut. En outre, la relique barbare est également soutenue par les grèves des mineurs en Afrique du Sud, cinquième producteur mondial d'or. Ces grèves risquent en effet de menacer l'offre des mines déjà limitée. Les mineurs d'AngloGold Ashanti, d'Harmony Gold et de Gold Fields vont rejoindre le 28 juillet, les travailleurs de l'industrie du pétrole, du charbon et du diamant, qui réclament depuis plusieurs jours une hausse des salaires. Enfin, et preuve de l'appétit pour l'or des investisseurs, la détention de lingots à travers les ETF a augmenté de 0,3% mardi à 2.128,23 tonnes métriques, selon les données compilées par Bloomberg, soit un niveau record