L'Italie pourrait être placée sous la surveillance du FMI

  • A
  • A
L'Italie pourrait être placée sous la surveillance du FMI
Partagez sur :

Mais cette observation serait seulement "ciblée" d'après des responsables italiens...

Après le dossier grec, c'est celui de l'Italie qui mobilise au G20 de Cannes. Des responsables italiens se sont déclarés disposés à ce que le Fonds monétaire international observe la mise en oeuvre des engagements donnés le 27 octobre à l'Union européenne. Il s'agirait donc de surveiller les progrès en matière de réforme économiques et structurelles. Ces responsables ont en revanche rejeté l'idée d'un traitement spécifique réservé à Rome, alors qu'une information dans ce sens avait circulé dans la matinée. "Nous démentons l'existence d'un accord sur la surveillance de l'Italie par le FMI. C'est l'ensemble de la zone euro qui est sous tension, Italie et Espagne incluses. Rome est disposée à demander des conseils au FMI uniquement pour ce qui concerne les conclusions de l'Eurogroupe du 27 octobre". Les dirigeants des vingt plus grandes puissances mondiales se sont penchés sur le cas de Rome hier : dans un projet de plan d'action pour la croissance examiné lors du sommet du G20 à Cannes, l'Italie s'engage à approcher l'équilibre budgétaire en 2013 et à réduire dès 2012 son ratio de dette publique par rapport au PIB, actuellement de 120%.