L'Italie donne le coup d'envoi d'une semaine de grèves

  • A
  • A
L'Italie donne le coup d'envoi d'une semaine de grèves
Partagez sur :

Les trois principaux syndicats du pays se sont accordés pour organiser une série de mouvements qui vont rythmer les prochains jours...

Une semaine de grèves pour faire plier le gouvernement... Les trois principaux syndicats italiens se sont mis d'accord pour multiplier les mouvements de protestation cette semaine, contre le budget d'austérité du gouvernement. Trois heures d'arrêt de travail ont été observées ce lundi dans les ports, mais aussi sur les autoroutes et dans les transports. Le secteur métallurgique, avec notamment le constructeur automobile Fiat, avait prévu une grève de huit heures, rejoint par les ouvriers du livre. Jeudi et vendredi, ce sera au tour des transports publics, puis des banques, avant un dernier mouvement dans les administrations lundi prochain. Le gouvernement de Mario Monti a présenté un plan d'urgence de 33 milliards d'euros, pour agir face à la crise de la dette et rassurer les investisseurs. Le nouveau président du Conseil a néanmoins précisé que des amendements pourraient être apportés à ce projet, qui prévoit hausses d'impôts, réforme des retraites et mesures de relance de l'activité. Si les syndicats admettent que des mesures sont nécessaires pour redresser les finances de la troisième économie de la zone euro, ils estiment qu'elles sont inégalement réparties, et font la part belle aux Italiens les plus aisés. La semaine dernière, en annonçant les grandes lignes de ce plan intitulé "Sauver l'Italie", Mario Monti avait affirmé que le pays n'avait pas d'autre choix pour éviter un scénario tel que celui qu'a connu la Grèce...