L'investissement des collectivités locales résiste en 2011, inquiétudes pour 2012

  • A
  • A
L'investissement des collectivités locales résiste en 2011, inquiétudes pour 2012
Partagez sur :

Elles vont participer à l'effort de réduction du déficit et ont de plus en plus de difficultés à emprunter auprès des banques...

Les mesures d'austérité pèseront sur les collectivités locales en 2012, mais pour l'heure, elles sont parvenues à maintenir leurs financements. D'après une note de Dexia, l'investissement local a même progressé de 2,9% sur l'année pour s'établir à 51,9 milliards d'euros, après un repli marqué en 2010 de près de 5%. Pourtant, cette hausse de l'investissement n'a pas été compensée par une progression des impôts, note Dexia, la plupart des collectivités ayant appliqué une augmentation modérée des taxes foncières et de l'habitation (+0,7% en moyenne). Parallèlement, les dotations de l'Etat sont restées quasiment stables, à 48,1 milliards d'euros. En termes de recettes fiscales, les collectivités ont donc surtout profité "d'une nouvelle hausse conjoncturelle du produit des droits de mutation à titre onéreux (+15%)", souligne la banque. Il s'agit en outre d'un impôt s'appliquant lors de la vente d'un bien immobilier. Du côté des dépenses, les collectivités ont fait des économies: leurs frais de gestion ont augmenté de façon modérée (+2,4% à 160 milliards d'euros), surtout en ce qui concerne le personnel (+2% contre +4,5% en 2009). La banque souligne cependant que ces chiffres cachent d'importantes disparités entre les collectivités, rendant le mécanisme de péréquation (redistribution) des ressources en cours d'autant plus nécessaire. Surtout, Dexia se montre inquiet quant à l'avenir. "Les collectivités locales participeront à l'effort de réduction des déficits via, notamment, la poursuite du gel des dotations et la maîtrise de leurs dépenses courantes", peut-on lire dans la note. Par ailleurs, la crise des dettes souveraines en Europe rend les modalités de financement des collectivités d'autant plus difficiles, les banques étant plus frileuses pour leur prêter des fonds. La solution se trouve peut-être dans le projet d'"agence de financement des collectivités locales", annoncé il y a quelques semaines. Projet, qui reste soumis à plusieurs étapes législatives. L'agence pourrait "au mieux" lancer ses premières émissions fin 2012, et plus certainement en 2013.