L'intérim, indicateur avancé du marché du travail, chute de 12,8% au premier semestre

  • A
  • A
L'intérim, indicateur avancé du marché du travail, chute de 12,8% au premier semestre
Partagez sur :

Sur le seul mois de juin, le travail intérimaire enregistre un recul de 11,2%.

Toujours pas d'embellie en vue sur le front de l'emploi intérimaire, indicateur avancé du marché du travail. D'après le dernier baromètre Prisme publié ce vendredi, les effectifs ont reculé de 12,8 % sur les six premiers mois de l'année, par rapport au premier semestre 2012. Sur le seul mois de juin, le travail intérimaire enregistre un recul de 11,2%. Aucun secteur épargné En juin, les ouvriers non qualifiés qui représentent plus de 40% des emplois en intérim sont toujours les plus touchés (-13,2%), suivis des employés (- 11,8%) et des ouvriers qualifiés (-10,4%). Par domaine d'activité, les services (-12,5 %) et le commerce (-13,2 %) enregistrent les baisses les plus nettes, souligne encore le baromètre, alors que le secteur des transports est relativement épargné (-8%). L'industrie, qui recense la moitié des effectifs, voit l'emploi intérimaire reculer de -11,4%. Pas d'inversion de tendance en vue Les derniers chiffres de Pôle emploi faisaient état d'une baisse des effectifs de 6,5% (-40.100) sur un an en mai à 574.400, soit une baisse de 6,5%. Ces données ne signalent donc pas de retournement de tendance, alors que le gouvernement maintient son objectif d'inverser la courbe du chômage à la fin de l'année. Mercredi, le ministère du Travail a dévoilé les chiffres du mois de juin : le nombre de demandeurs d'emploi inscrits en catégorie A, a progressé de 0,5%.