L'inflation chinoise a nettement ralenti au mois de mars

  • A
  • A
L'inflation chinoise a nettement ralenti au mois de mars
Partagez sur :

Après avoir grimpé à 3,2% en février à la faveur du Nouvel An lunaire, les prix à la consommation ont progressé de 2,1% sur un an...

Les craintes d'inflation étaient-elles surestimées ces derniers mois en Chine ? Après avoir grimpé à 3,2% en février à la faveur du Nouvel An lunaire, les prix à la consommation se sont nettement calmés en mars, progressant de 2,1% sur un an. Les investisseurs s'attendaient en moyenne à une progression de 2,4% et ont été soulagés par ce chiffre, qui pourrait porter les autorités monétaires à se montrer moins restrictives dans le contrôle du crédit... D'autant que la baisse des prix à la production s'est amplifiée (-1,9% après -1,6% en février et -1,8% attendu), donnant plus de marge de manoeuvre à la banque centrale pour maintenir une politique monétaire accommodante, ce qui favoriserait une accélération de la croissance chinoise. Rappelons que le resserrement progressif de la politique monétaire, ainsi que de nouveaux freins à la spéculation immobilière entrés en vigueur début mars, ont fait chuter ces derniers jours la Bourse de Shanghai à son plus bas niveau de l'année. Ce matin, l'indice Shanghai Composite se reprend toutefois de 0,7% en séance, tandis qu'à Hong Kong, le Hang Seng gagne 0,4%. Le Shanghai Composite reste cependant l'indice asiatique ayant le moins bien performé depuis un an, avec un recul de près de 3%. Lutter contre la surchauffe Le 1er avril, les marchés avaient été échaudés par des statistiques immobilières montrant une poursuite de la hausse des prix des logements en mars, pour le 10ème mois d'affile, et ce malgré les efforts répétés de Pékin pour lutter contre la surchauffe... Quant aux indices d'activité chinois, ils soufflent le chaud et le froid : l'indice PMI manufacturier officiel, publié le 1er avril, est ressorti inférieur aux attentes, à 50,9, après 50,1 en février, et en retrait par rapport aux 52,0 attendus par les économistes. A l'inverse, l'indice PMI des services, publié le 3 avril, a été meilleur que prévu, à 55,6 en mars contre 54,5 en février.