L'indice PMI manufacturier encore plus dégradé que redouté en France

  • A
  • A
L'indice PMI manufacturier encore plus dégradé que redouté en France
Partagez sur :

L'indice PMI manufacturier français, compilé par Markit, s'est fortement contracté en mars, pour chuter de 50 à 46,7 points.

L'activité du secteur manufacturier français, a ralenti en mars... L'indice PMI compilé par Markit s'est fortement contracté, pour chuter de 50 à 46,7 points. La lecture est encore plus mauvaise que l'indicateur flash, qui s'établissait à 47,6 points en constituait l'attente moyenne de la place. "La conjoncture se détériore fortement dans le secteur manufacturier français en mars", souligne Markit, qui signale un affaiblissement de quatre des cinq composantes de son indicateur, à savoir la production, les nouvelles commandes, l'emploi et le stock des achats. Seuls les délais de livraison restent stables. L'économiste senior du bureau d'études, Jack Kennedy constate qu'après "un regain d'activité en février, le secteur manufacturier français enregistre un retour à la contraction en mars. En effet, la production se replie, affaiblie par la plus forte baisse du volume des nouvelles commandes depuis près de trois ans, tendance résultant d'un affaiblissement de la demande sur le marché intérieur. Inférieur à sa dernière estimation flash, l'indice final PMI pour l'industrie manufacturière française met en évidence un risque croissant de léger repli du BIP au cours du premier trimestre 2012"...