L'Inde prête à accueillir les géants de la distribution étrangers ?

  • A
  • A
L'Inde prête à accueillir les géants de la distribution étrangers ?
Partagez sur :

Le gouvernement autorise les investissements directs étrangers jusqu'à 51% dans la distribution...

Après des mois d'hésitations, le verrou qui empêchait les grandes enseignes de la distribution de se lancer à l'assaut du marché indien pourrait bien avoir sauté. Le gouvernement indien a en effet pris la décision d'autoriser les "investissements directs étrangers" (dits "FDI" pour "Foreign Direct Investment") jusqu'à 51% dans la distribution multimarques. Jusque-là, les Carrefour, Wal-Mart et autres acteurs mondiaux n'avaient pas accès au marché grand public. Le groupe français ne disposait par exemple que de deux magasins de "cash & carry" (semi-grossiste pour les professionnels et les collectivités), du fait de "la règle des 51%", qui empêche une entreprise étrangère de se lancer dans la vente multimarques sans le soutien d'un partenaire local majoritaire. Le gouvernement avait annoncé en décembre dernier la libéralisation, avant de faire machine arrière, la faiblesse de la coalition au pouvoir ne lui permettant pas de passer en force devant une opposition importante. Les Etats indiens auront cependant la liberté de choisir s'ils appliquent ou non le texte, selon le quotidien 'Economic Times'. Les porteurs du projet estiment qu'il sera de nature à juguler l'inflation qui frappe le pays.