L'Europe et la dispute sino-japonaise plombent l'Asie

  • A
  • A
L'Europe et la dispute sino-japonaise plombent l'Asie
Partagez sur :

Sur le marché des changes, l'Euro repart en baisse ce matin...

Les Bourses asiatiques font grise mine ce matin, ébranlées par les problèmes de l'Europe et l'escalade de la dispute territoriale entre la Chine et le Japon. A Tokyo, l'indice Nikkei a perdu jusqu'à 2% en séance et cédait encore 1,8% vers la fin de la séance. De son côté, Hong Kong fléchit de 0,9%, le Shanghai Composite recule de 0,8%, Taiwan perd 0,9% et Séoul lâche 0,6%. Enfin, Sydney cède 0,2%, Singapour -0,6% et la Bourse de Bombay (indice BSE Sensex) baisse de 0,2% en début de séance. Tensions en Espagne Sur le marché des changes, l'Euro repart en baisse ce matin, retombant sous 1,29$, à 1,2880$ (-0,2%), dans le sillage de nouvelles tensions en Europe : hier soir, de violents affrontements ont éclaté à Madrid entre des manifestants et les forces de l'ordre, alors que le gouvernement de Mariano Rajoy prépare un nouveau plan d'austérité et hésite à demander une aide financière de l'Europe. Toujours en Espagne, le spectre du séparatisme se renforce : le président la Catalogne, le nationaliste Artur Mas, a annoncé des élections anticipées pour le 25 novembre, avec pour principale thème de campagne, "l'autodétermination" de la région. Pendant ce temps, en Asie, la dispute entre la Chine et la Japon au sujet d'un chapelet d'îles en Mer du Sud continue de s'envenimer, malgré une rencontre hier au siège de l'ONU à New York, entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays. Toutefois, aucun compromis n'a été trouvé et chacun a campé sur sa position, Pékin comme Tokyo considérant ces îles comme partie intégrante de son territoire national... Chutes des cours du pétrole De façon générale, les investisseurs ont le sentiment que les derniers efforts des banques centrales pour stimuler l'économie mondiale ne suffiront pas à résoudre les problèmes structurels et à relancer durablement la croissance, qui pique du nez, en particulier en Asie et en Europe... Du côté des valeurs, le secteur des matériaux de base continue son repli avec la chute des cours des matières premières : le pétrole, qui avait franchi les 100$ en séance il y a 10 jours, est retombé ce matin sous 91$, à 90,85$ pour le baril de brut WTI. A Sydney, les cours des grands groupes miniers sont à la peine : -1,5% pour BHP Billiton, -2,2% pour Rio Tinto, tandis que le chinois Cnooc perd 0,8% à Hong Kong. A Shanghai, Aluminum Corp of China (Chalco) redonne 1%, le groupe aurifère Zijin Mining relâche 2% et le géant chinois du cuivre Jiangxi Copper baisse de 1,8%. Enfin, le constructeur chinois de voitures électriques BYD, dans lequel le milliardaire américain Warren Buffeta investi, plonge de 9% à Hong Kong alors que le courtier CLSA a révisé en baisse de 94% son objectif de cours pour le titre BYD...