L'Europe dans la rue pour réclamer plus de croissance et moins d'austérité

  • A
  • A
L'Europe dans la rue pour réclamer plus de croissance et moins d'austérité
Partagez sur :

Les syndicats de toute l'Union européenne appellent à un changement de cap politique...

Alors que le taux de chômage en zone euro a battu un nouveau record au mois de mars, s'établissant à 12,1%, la Confédération européenne des syndicats (CES) a appelé l'ensemble des salariés de la région à se mobiliser "contre l'austérité, pour l'emploi et le progrès social". Le message a été reçu... En Grèce, les transports ferroviaires et maritimes étaient à l'arrêt tandis que seuls les services d'urgence étaient assurés dans les hôpitaux. En Espagne, les deux principales centrales syndicales - CCOO et UGT - ont appelé à défiler dans plus de 80 villes. Des rassemblements étaient également prévus en Italie ou encore à Chypre. Changement de cap La Confédération européenne veut peser de tout son poids en ce premier mai afin de préparer le Conseil européen des 27 et 28 juin prochain. "Avant ce sommet la CES rencontrera les dirigeants politiques pour exiger un changement de cap pour que les politiques économiques donnent priorité à la croissance et à l'emploi. C'est la condition du soutien syndical au projet européen", écrit-elle. La politique d'austérité européenne a d'ailleurs fait l'objet de vives tensions ces derniers jours entre l'Allemagne et la France, les deux parties ayant toutefois tenté d'apaiser les tensions. La voix de l'Italie De plus en plus de voix s'élèvent en Europe pour reléguer la rigueur budgétaire au second plan, à commencer par l'Italie. Dans son discours de politique générale, le nouveau président du Conseil, Enrico Letta s'est prononcé lundi pour une politique européenne orientée vers plus d'expansion. "Nous mourrons de la seule consolidation budgétaire, une politique de croissance ne peut attendre plus longtemps", a-t-il déclaré.