L'euro, une devise "jeune et solide" pour Lagarde

  • A
  • A
L'euro, une devise "jeune et solide" pour Lagarde
Partagez sur :

Alors que la monnaie européenne reste sous pression...

L'année qui débute ne signera pas la mort de l'euro, estime Christine Lagarde. "Est-ce que 2012 sera la fin de l'euro en tant que devise ? Je ne le pense vraiment pas. C'est une devise jeune et solide", a déclaré ce vendredi la patronne du FMI devant des journalistes lors d'un déplacement en Afrique du Sud. "Il y au sein de la zone euro, sans que cela soit lié à la monnaie, des pressions sérieuses et de graves problèmes liés à la dette souveraine et la solidité du système bancaire. Mais ces questions sont prises en compte. La monnaie elle-même n'est pas celle qui disparaîtrait en 2012, bien au contraire", a-t-elle ajouté. Les turbulences se poursuivent pour l'euro, qui a touché jeudi un plus bas de 16 mois contre le dollar et la livre sterling, avant de reprendre quelques couleurs, dans un climat d'inquiétudes sur la capacité des Etats et des banques de la zone euro à faire face à leurs besoins de financement...