L'Euro poursuit son rebond, ignorant la perte du "Triple A"

  • A
  • A
L'Euro poursuit son rebond, ignorant la perte du "Triple A"
Partagez sur :

La monnaie unique poursuit son rebond...

Le rebond se poursuit pour l'euro ce matin, à 1,2734$, en hausse de 0,5%, les marchés ayant finalement choisi d'ignorer la sanction de S&P vis-à-vis de la France et de 8 autres pays européens... La monnaie européenne, après une chute initiale hier matin autour de 1,2637$, s'est rapidement reprise grâce notamment à une adjudication d'obligations d'Etat françaises réalisée dans de bonnes conditions. De nombreux analystes estiment que la perte par la France de la note "AAA" chez S&P (qui l'a abaissée d'un cran à "AA+") était assez largement anticipée, tandis que le gouvernement français a réaffirmé son engagement à poursuivre les réformes pour réduire la dette publique. S&P a également dégradé hier le fonds européen de soutien, le FESF... Une nouvelle sanction qui semble avoir été déjà intégrée à court terme par les marchés. De son côté, l'agence de notation Moody's s'est montrée moins pressée de trancher que sa rivale S&P, déclarant hier quelle se donnait jusqu'à la fin du 1er trimestre pour finir sa revue des notations de la France et dans l'ensemble des pays de l'Union européenne. Des cambistes basés en Asie soulignent que l'Euro bénéficie aussi ce matin de rachats de vente à découvert dans la région, alors que la croissance chinoise est ressortie supérieure aux attentes au 4ème trimestre. Le rebond technique a aussi bénéficié au Dollar australien ce matin. La croissance chinoise a ainsi ralenti au T4, avec une hausse de 8,9% du PIB, mais les économistes attendaient en moyenne à un ralentissement plus marqué (8,7%). Les opérateurs restent toutefois prudents sur l'évolution de la monnaie européenne dans les prochaines semaines, notamment dans l'attente de l'issue des négociations très tendues entre la Grèce et ses créanciers privés, dont un échec ferait à nouveau planer le risque d'une défaillance chaotique de la Grèce.