L'Etat va contester l'arbitrage Tapie

  • A
  • A
L'Etat va contester l'arbitrage Tapie
Partagez sur :

Matignon confirme son intention de déposer un recours, alors que le dossier s'accélère...

C'est confirmé, l'Etat français entend bien déposer un recours en révision contre l'arbitrage suspect qui a accordé en 2008 403 millions d'euros à Bernard Tapie. Les informations du 'Monde' ont validées ce jeudi par les services du Premier ministre. Ce rebondissement intervient après que le PDG d'Orange, Stéphane Richard, a été mis mercredi en examen pour "escroquerie en bande organisée" dans le cadre de l'enquête sur cet arbitrage dont a bénéficié l'homme d'affaires pour le litige l'opposant au Crédit Lyonnais sur la revente d'Adidas. Démarrage à zéro ? Trois personnes sont donc désormais mises en examen dans ce dossier : Jean-François Rocchi, l'ex-président du Consortium de réalisation (CDR), qui avait été placé en garde à vue en même temps que Stéphane Richard, mais aussi le juge Pierre Lestoup, qui avait arbitré le litige entre le Crédit Lyonnais et Bernard Tapie. Pour mémoire, l'Etat s'était déjà porté partie civile dans ce dossier. Son recours en révision sera déposé auprès de la Cour d'appel de Paris. Cette juridiction peut annuler l'arbitrage, si elle détecte une fraude. Le règlement du litige repartirait alors de zéro.