L'Etat prêt à donner un coup de main à Néosécurité

  • A
  • A
L'Etat prêt à donner un coup de main à Néosécurité
Partagez sur :

La société s'est déclarée mardi en cessation de paiement...

A la suite de la rencontre qui s'est tenue hier entre le Secrétaire Général de la Présidence de la République, le Président de l'entreprise Néosécurité et les représentants des organisations syndicales de l'entreprise, l'Elysée a publié un communiqué ce jeudi matin promettant que tout serait "mis en oeuvre pour assurer la pérennité des (5.000) emplois et des activités" du numéro deux de la sécurité en France. Concrètement , l'Etat se dit prêt à "consentir un effort financier supplémentaire et à mobiliser les structures d'appui au financement en fonds propres des entreprises", à condition qu'un plan d'amélioration de la gestion de l'entreprise soit présenté et que des investisseurs industriels et financiers se manifestent pour soutenir ce projet. Néosécurité s'est déclaré en cessation de paiement mardi. Le fonds d'investissement IPE, qui devait apporter 25 millions d'euros à l'entreprise en échange de 70% du capital, a renoncé ce mois-ci après un examen des comptes, estimant le besoin de financement de la société de l'ordre de 40 millions. Le PDG de l'entreprise Jean-Michel Houry réclamait notamment un prêt-relais de 15 millions d'euros auprès de l'Etat.