L'Etat dépose un recours contre l'arbitrage Tapie

  • A
  • A
L'Etat dépose un recours contre l'arbitrage Tapie
Partagez sur :

Trois personnes sont déjà mises en examen dans le dossier, Bernard Tapie doit être fixé sur son sort dans la journée...

Alors que Bernard Tapie doit sortir de garde à vue ce vendredi, le Consortium de réalisation (CDR), structure chargée de liquider le passif du Crédit Lyonnais, a déposé jeudi soir un recours contre l'arbitrage qui a octroyé à l'homme d'affaires 403 millions d'euros en 2008 pour solder son litige avec la banque, d'après une source proche du dossier citée par Reuters. Ce recours a été déposé un mois jour pour jour après la première mention dans la presse d'une dédicace de Bernard Tapie au juge arbitre Pierre Estoup dans un de ses livres. Il faut dire qu'une telle opération est conditionnée par un délai de prescription très court. "Escroquerie en bande organisée" �? ce jour, trois personnes ont été mises en examen pour "escroquerie en bande organisée" dans le cadre de l'enquête sur cet arbitrage suspect : Pierre Estoup, Stéphane Richard, le PDG d'Orange, et Jean-François Rocchi, l'ancien président du CDR. La garde à vue de Bernard Tapie s'achève vendredi, après avoir été repoussée de 48 heures mercredi. L'homme d'affaires doit être fixé sur son sort dans la journée.