L'Etat a réduit son déficit en février, grâce notamment aux recettes des fréquences 4G

  • A
  • A
L'Etat a réduit son déficit en février, grâce notamment aux recettes des fréquences 4G
Partagez sur :

Il est passé à -24,2 milliards d'euros contre -28 milliards à la même date en 2011

L'Etat a réduit son déficit budgétaire au mois de février à -24,2 milliards d'euros contre -28 milliards à la même date en 2011, indique Bercy ce vendredi. L'Etat a pourtant réalisé davantage de dépenses sur la période puisqu'elles sont passées de 57 milliards d'euros fin février 2011 à 63,6 milliards à la même période de cette année. Une progression toutefois "conforme" au projet de loi de finances, précise le ministère du Budget et contrebalancé par une amélioration des recettes... Elles s'établissent en effet à 45,4 milliards d'euros contre 40,2 milliards à fin février 2011. Les recettes fiscales nettes ont nettement progressé, à 43,27 milliards d'euros contre 39,27 milliards un an plus tôt. "Cette progression est principalement portée par les encaissements d'impôt sur le revenu et de taxe sur la valeur ajoutée, tandis que les encaissements d'impôt sur les sociétés ne sont pas significatifs", explique Bercy. Mais surtout, l'écart de recettes s'explique par les recettes résultant de l'attribution des fréquences 4G aux opérateurs télécoms. Rappelons que l'opération avait rapporté environ 3,5 milliards d'euros à l'Etat...