L'esprit de l'accord sur le travail sera respecté, promettent M.Sapin et P.Moscovici

  • A
  • A
L'esprit de l'accord sur le travail sera respecté, promettent M.Sapin et P.Moscovici
Partagez sur :

Certains y sont toujours opposés...

Le gouvernement assure que l'esprit de l'accord trouvé vendredi entre partenaires sociaux et patronat sur la compétitivité et la sécurisation de l'emploi, sera respecté lors de sa retranscription dans le projet de loi, prévue en mars. Respecter l'équilibre de cet accord Cet accord "est équilibré, il apporte les simplifications nécessaires pour que les entreprises décident d'embaucher", sans pour autant "sacrifier les salariés qui bénéficient de sécurités supplémentaires (complémentaires santé, droits rechargeables, ndlr)", a estimé ce matin, le ministre du Travail, Michel Sapin, sur France 2. "C'est l'accord est le plus important, depuis trente ans", a renchérit son homologue à l'Economie, Pierre Moscovici sur RTL, soulignant que la logique du dialogue social veut que l'accord soit "transposé" en loi. "Le gouvernement et le Parlement sont éclairés par cet accord (...) Il y aura des débats mais je n'ai aucun doute, les groupes socialiste (...) écologiste, se sont engagés pour faire respecter l'équilibre (de cet accord)", a pour sa part indiqué Michel Sapin Les opposants à l'accord veulent peser au Parlement Pourtant, l'accord, bien que validé par la CFDT, la CFTC er CFE-CGC, n'a pas les faveurs de Force Ouvrière et de la CGT. "Je (les) appelle à bien réfléchir (...) on peut ne pas le signer, mais laissons la dynamique se déployer", a indiqué Pierre Moscovici. "Le dossier n'est pas clos", a prévenu lundi FO, espérant peser de tout son poids lors des débats à l'assemblée. Dans sa démarche, il sera soutenu par le Parti de Gauche qui "appelle les travailleurs à se regrouper derrière les syndicats qui ont d'ores et déjà dénoncé cet accord pour empêcher que cette énorme régression sociale soit ratifiée au Parlement".