L'Espagne sur la voie de la reprise mais gare à la déflation

  • A
  • A
L'Espagne sur la voie de la reprise mais gare à la déflation
Partagez sur :

Le pays a enregistré une croissance positive pour le quatrième trimestre consécutif.

La tendance est à l'amélioration en Espagne. Au deuxième trimestre, le Produit intérieur brut (PIB) a progressé de 0,6% après +0,4% sur la période janvier-mars et contre +0,5% anticipé par les économistes, d'après une première estimation de l'institut national de la statistique (INE). A titre de comparaison, il avait affiché une évolution de -0,5% au deuxième trimestre 2013. Sur un an, le PIB affiche une augmentation de 1,2% contre 0,5% sur les trois mois précédents. La Banque d'Espagne plus optimiste Rappelons que pour l'ensemble de l'année, la Banque d'Espagne a relevé sa prévision le 23 juillet dernier. Elle table désormais sur hausse du PIB de 1,3% au lieu de 1,2% précédemment. De son côté le FMI, qui a récemment mis à jour ses perspectives, vise une croissance de 1,2% en 2014 après -1,2% l'an dernier. Recul du chômage, risque de déflation Parmi les bonnes nouvelles, on notera aussi le passage du taux de chômage espagnol sous la barre des 25%. Sur la période avril-juin, il a reculé de 1,45 point pour s'établir à 24,47%, apprenait-on la semaine dernière. Seul bémol toutefois : le risque de déflation qui menace l'économie. Les prix à la consommation affichent une baisse de 0,3% en juillet après avoir augmenté de seulement 0,1% au mois précédent, a également annoncé l'INE ce mercredi. Il s'agit de la plus forte baisse en cinq ans. La zone euro dans son ensemble enregistre une faible inflation depuis plusieurs mois. Afin d'y remédier, la BCE a pris début juin un ensemble de mesures dont une baisse des taux et de nouvelles facilités de refinancement à long terme pour les banques.