"L'Espagne sort de la récession, pas de la crise", prévient Mariano Rajoy

  • A
  • A
"L'Espagne sort de la récession, pas de la crise", prévient Mariano Rajoy
Partagez sur :

Des signes d'amélioration sont visibles, mais le taux de chômage bat toujours des records...

"L'Espagne est en train de sortir de la récession mais pas de la crise", a prévenu le chef du gouvernement, Mariano Rajoy dans un entretien accordé au 'Wall Street Journal'. "Le défi est désormais de renouer avec une croissance vigoureuse pour recréer de l'emploi", a-t-il ajouté. Des signes d'amélioration Au deuxième trimestre, le PIB de l'Espagne s'est replié de seulement -0,1%, soit la plus faible contraction enregistrée depuis le deuxième trimestre 2011, point de départ de la phase actuelle contraction. En juin dernier, la banque centrale espagnole n'a pas exclu que le pays renoue avec la croissance au troisième trimestre. Selon Mariano Rajoy, le PIB devrait progresser de +0,1% à +0,2% sur la période, puis de +0,5% à 1% en 2014. Pour autant, cette légère embellie n'occulte pas le taux de chômage record qui sévit. Il est ressorti à 26,3% au deuxième trimestre, en recul par rapport aux trois premiers mois de l'année (27,2%) mais largement au dessus de la moyenne européenne (12,1%). Mariano Rajoy lucide La croissance espagnole repartira réellement lorsque "les Espagnols consommeront de nouveau, que les prix de l'immobilier auront touché le fond et que la dette extérieure du pays se stabilisera". En outre, le chef du gouvernement espagnol ne veut pas spéculer sur le temps nécessaire à une baisse significative du chômage. "Les améliorations se feront petit à petit". Mariano Rajoy estime que certains effets sont déjà visibles : le pays a regagné en compétitivité et le co�"t du travail a reculé suite aux réformes mises en place.