L'Espagne confirme son entrée en profonde récession au deuxième trimestre

  • A
  • A
L'Espagne confirme son entrée en profonde récession au deuxième trimestre
Partagez sur :

Le PIB s'est contracté de 0,4% sur la période après -0,3% au premier trimestre

L'Espagne a confirmé ce mardi être entrée dans une profonde récession au deuxième trimestre, les nouvelles mesures d'austérité engagées par Madrid pesant à la fois à la baisse sur la demande et à la hausse sur les prix à la consommation. Le PIB se contracte de 0,4% sur la période Selon les chiffres définitifs de l'Institut national des statistiques, le PIB espagnol s'est contracté de 0,4% au cours des trois mois clos fin juin après un recul de 0,3% au trimestre précédent. En rythme annuel, le PIB affiche un repli de 1,3%. Une situation qui va s'aggraver "Avec encore plus de mesures d'austérité dans les tuyaux et un taux de chômage à un niveau astronomique, les risques tendent vers une récession prolongée", a commenté Martin van Vliet, économiste d'ING, auprès de l'agence Reuters. Les analystes sont de plus en plus nombreux à estimer que Madrid sera contrainte de demander un plan de soutien pour redresser son économie