L'Espagne autorise le rachat des marques de FagorBrandt par Cevital

  • A
  • A
L'Espagne autorise le rachat des marques de FagorBrandt par Cevital
Partagez sur :

Nouvel espoir pour le groupe d'électroménager...

FagorBrandt échappe à la liquidation... La justice espagnole a donné ce vendredi son feu vert au groupe algérien Cevital pour racheter les marques de l'entreprise d'électroménager. Le tribunal de commerce de Saint Sébastien autorise donc la cession, pour un montant de 25 millions d'euros, des marques Brandt, Vedette, De Dietrich et Sauter, qui appartiennent actuellement à la filiale irlandaise du Groupe Fagor Electrodomesticos. Dans un communiqué, Arnaud Montebourg déclare accueillir "avec satisfaction" la décision de la justice espagnole. Pour le ministre de l'Economie, "le dénouement de ce dossier est la preuve que la production d'électroménager en France reste possible". Il rappelle par ailleurs que le tribunal de commerce de Nanterre examine également ce vendredi des offres de reprise complémentaires à celle portée par Cevital, "qui concernent près de 200 emplois supplémentaires". Difficultés de la maison-mère FagorBrandt a été placé en redressement judiciaire après avoir déposé son bilan début novembre, victime des difficultés de sa maison mère espagnole. L'entreprise compte quatre usines en France, à Aizenai et La Roche-sur-Yon (Vendée), Vendôme (Loir-et-Cher) et à Orléans (Loiret). L'offre de Cevital porte sur la reprise des sites industriels d'Orléans et Vendôme, le siège de Rueil-Malmaison et les services après-vente de Cergy-Pontoise, le tout représentant environ 1.200 emplois. S'y ajoutent le fonds de commerce français, des filiales de FagorBrandt au Royaume-Uni, en Suisse et à Singapour, et certains actifs de Fagor à l'étranger.