L'encadrement des "drive" examiné à partir du 10 septembre

  • A
  • A
L'encadrement des "drive" examiné à partir du 10 septembre
Partagez sur :

Le gouvernement veut soumettre leur ouverture à une demande d'autorisation de surface commerciale...

Le Parlement examinera à partir du 10 septembre l'encadrement législatif des "drive", ces entrepôts où les consommateurs peuvent retirer leurs achats après les avoir commandés sur internet. Le gouvernement veut soumettre leur ouverture à une demande d'autorisation de surface commerciale, alors qu'aujourd'hui seul un permis de construire leur est demandé. Soumis à ce droit, ils seraient donc assujettis à la taxe sur les surfaces commerciales (Tascom). Le phénomène explose Le phénomène explose en France : à fin avril, le territoire comptait pas moins de 2.215 "drives", d'après une étude réalisée par Drive Insight et A3Distrib. Sur le seul mois d'avril, ce sont ainsi 88 points de retraits qui ont été ouverts. Projet risqué ? Le concept a été lancé il y a douze par Auchan. Son président pour la France, Arnaud Mulliez, a récemment fustigé dans une interview aux 'Echos' un projet qui risque selon lui de favoriser les spécialistes du e-commerce, dont les entrepôts ne sont pas soumis à Tascom, et qui pénalisera l'emploi.