L'emploi intérimaire s'est effondré en 2012

  • A
  • A
L'emploi intérimaire s'est effondré en 2012
Partagez sur :

Il a reculé de près de 9%. Les jeunes, les ouvriers non qualifiés et le secteur industriel sont les premiers touchés...

L'intérim, indicateur avancé du marché de l'emploi a lourdement chuté l'an dernier en France. "Avec 525.100 intérimaires en équivalent emplois à temps plein en 2012, le volume de travail temporaire a reculé de 8,9% par rapport à 2011", année où il avait progressé de 9,3%, souligne le ministère du Travail, dans une étude publiée ce mardi. Dans la plupart des cas (83,3%), les missions achevées l'an dernier ont duré au maximum deux semaines. A noter que 46,8% de celles-ci, se sont même terminées au bout d'une semaine ou moins. Les jeunes et non qualifiés sont les plus touchés "Les intérimaires de moins de 30 ans sont plus affectés par la baisse de l'intérim en 2012 que les intérimaires âgés de 30 ans ou plus", souligne la Dares. En équivalent temps plein, cette tranche d'âge compte 31.300 postes de moins qu'en 2011, contre -19.700 pour les plus de 30 ans. Or, les intérimaires sont en moyenne plus jeunes que les salariés : 54% d'entre-eux ont moins de 30 ans (contre 21% chez les salariés). Les ouvriers non qualifiés, représentant 35,4% du volume de travail temporaire sont également plus touchés (-11,5%) que d'autres catégories socioprofessionnelles, à l'image des ouvriers qualifiés (42,2% des effectifs, -7,2%). Hémorragie dans l'industrie Par secteur d'activité, l'industrie qui représente 44% du volume total de travail temporaire, a perdu 31.500 postes en ETP, soit un repli de 12,1% après avoir enregistré une hausse de 13,9% en 2012. Toutes les catégories socioprofessionnelle sont touchées dans cette branche, à l'exception des cadres. Dans le tertiaire, les effectifs intérimaires ont reculé de 7%, avec de fortes disparités selon les activités, allant de -0,4% dans "l'hébergement-restauration" à - 16,4% dans "la finance et les assurances". Enfin, le repli est plus limité dans la construction (-5%; -5.900 postes).