L'emploi intérimaire recule de nouveau en avril

  • A
  • A
L'emploi intérimaire recule de nouveau en avril
Partagez sur :

Les évolutions sont toutefois contrastées selon les secteurs d'activité.

L'emploi intérimaire, indicateur avancé du marché de l'emploi a de nouveau reculé en avril, plongeant de 12,8% par rapport à la même période 2012, d'après le dernier baromètre Prisme. Les évolutions sont toutefois contrastées selon les secteurs d'activité. Toutes les qualifications sont touchées par le recul des emplois intérimaires, à commencer en avril par les cadres et professions intermédiaires (-16,2%) ainsi que les ouvriers non qualifiés (-14%).   L'industrie particulièrement affectée Dans l'activité "transports", qui compte 10,1% des intérimaires, le recul reste contenu à -6,7% après -2% en mars alors qu'il est de -12,9 % dans le commerce et les services. L'industrie, secteur qui emploie 50% des intérimaires, demeure la plus touchée, avec un recul des effectifs intérimaires de -14,4%. Logiquement, les régions industrielles sont donc particulièrement touchées par le repli de l'emploi temporaire : -16,8% pour la Franche-Comté baisse, -18,5% en Alsace ou encore -17,8% dans le Nord-Pas-de-Calais. En avril, le Languedoc-Roussillon enregistre la plus forte chute (-19%). A l'inverse, le Limousin (-7,6 %) et Provence-Alpes-Côte d'Azur (-8%) sont les régions les moins impactées.