L'emploi intérimaire chute de 15% en octobre

  • A
  • A
L'emploi intérimaire chute de 15% en octobre
Partagez sur :

L'érosion s'accentue...

L'érosion de l'emploi intérimaire se poursuit et s'intensifie, alors que les chiffres du chômage pour le mois dernier seront publiés ce mardi soir... Après s'être replié de 13,4% en septembre, cet indicateur avancé du marché de l'emploi a plongé de 15% en octobre, d'après les données du baromètre Prisme, réalisé auprès d'entreprises représentant 80% du travail temporaire. Sur les 10 premiers mois de l'année, l'emploi intérimaire enregistre un recul de 11,1% par rapport à la même période 2011. L'industrie particulièrement touchée Si tous les secteurs sont concernés par l'érosion de l'emploi intérimaire, comme le mois précédent, l'industrie est la plus touchée : ses effectifs plongent de 18,2% par rapport au mois de septembre, alors que le repli est un peu plus limité dans le BTP et les services (autour de 12%). "Les transports" et le commerce sont affectés dans une moindre mesure (respectivement -9,8% et -10,6%). Cette érosion de l'emploi intérimaire se généralise, même si les régions du bassin industriel de l'Est enregistrent les plus importants replis (Alsace : -23,3%, Franche Comté : -24,9%). La Champagne-Ardenne, qui avait limité la casse le mois dernier (-8,8%), a vu ses effectifs plonger de 20,9% en octobre. Au contraire, "l'Ile de France (-9,8 %), l'Aquitaine (-8,8 %) et le Limousin (-4,8 %) sont les seules régions à contenir des baisses de moins de -10%", ajoutent les auteurs du baromètre. Les ouvriers plus touchés que les employés et cadres... Le recul de l'intérim est toujours plus net du côté des ouvriers (-15,7% pour les effectifs qualifiés, -16,2% pour les effectifs non qualifiés). Les employés ainsi que les cadres et professions intermédiaires enregistrent des replis moins marqués (respectivement de -12,6% et -12,1% après -8,4% et -8,8%).