L'écotaxe n'entrera pas en vigueur avant 2015, selon Stéphane Le Foll

  • A
  • A
L'écotaxe n'entrera pas en vigueur avant 2015, selon Stéphane Le Foll
Partagez sur :

Les opposants, eux, ne désarment pas et prévoient une journée d'action samedi...

L'entrée en vigueur de l'écotaxe n'est pas pour tout de suite... Prévue pour janvier 2014, puis suspendue fin octobre par le gouvernement face à la fronde, entre autres, des routiers et agriculteurs bretons, elle pourrait attendre 2015, selon le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll. "Si on doit changer les règles de ce qui était l'écotaxe votée, ça passe par une loi de finances, donc on est à l'automne 2014", a-t-il dit sur BFM TV-RMC. Ce qui repousserait donc son application à l'année suivante. Cette éco-redevance sur le transport routier, décidée par la précédente majorité dans le cadre du Grenelle de l'environnement, vise à taxer la circulation de poids lourds afin de financer les infrastructures ferroviaires et fluviales. Malgré le recul de jean-Marc Ayrault dans le dossier, les manifestants ne baissent pas les armes : une nouvelle journée de mobilisation est prévue samedi. Action nationale Près de 200 transporteurs routiers devraient bloquer le trafic autoroutier à Aix-en-Provence, dans le cadre d'une action nationale contre l'écotaxe. Car les opposants ne désarment pas, malgré le recul du gouvernement, qui a décidé de suspendre la mise en place de cette mesure, qui était prévue pour janvier 2014. A l'appel de l'Organisation des transports routiers européens (OTRE), ils prévoient d'occuper l'échangeur entre les autoroutes A8 et A51, passage obligé entre l'Italie et l'Espagne et voie empruntée pour rejoindre l'autoroute A7 et le nord de l'Europe à partir du sud-est de la France. Les transporteurs se sont engagés à laisser la voie de gauche libre à la circulation, mais la plage horaire de la manifestation est très large, puisqu'elle s'étend de 9 heures à 19 heures, ce qui devrait considérablement perturber le trafic. "Les projections réalisées prévoient des risques de bouchons de 20 à 30 kilomètres sur les deux autoroutes concernées, et ce dans les deux sens de circulation. Des répercussions sont également à redouter sur le réseau secondaire", dit jeudi la préfecture de police des Bouches-du-Rhône dans un communiqué. La préfecture évoque même un "risque de paralysie totale", et conseille fortement d'éviter le secteur autoroutier directement touché mais aussi le secteur de Plan-de-campagne, l'une des plus importantes zones commerciales d'Europe, situé à une dizaine de kilomètres au sud d'Aix-en-Provence.