L'économie allemande au ralenti en 2012

  • A
  • A
L'économie allemande au ralenti en 2012
Partagez sur :

Le gouvernement table sur une croissance de +0,7% contre 1% auparavant...

Après avoir affiché des records sur tous les fronts en 2011, la machine économique allemande commence à se gripper... Le ministère de l'Economie a en effet revu en baisse sa prévision de croissance 2012, à 0,7% contre 1% précédemment estimé. Pour les trois premiers mois de l'année, le gouvernement s'attend à une progression de 0,1% du PIB par rapport au quatrième trimestre 2011 (-0,25%). Pour 2013, le PIB allemand est attendu à +1,6%. Des projections proches de celles de la Commission européenne - respectivement + 0,8% et + 1,5% - mais plus éloignées de celles de l'OCDE qui vise une croissance de 1% cette année et de 2,2% en 2013... Le commerce extérieur, un des principaux piliers de la croissance allemande, contribuera de manière négative au PIB, les partenaires commerciaux de Berlin devant faire face à la crise. En outre, le ministère de l'Economie table sur une hausse de 2% des exportations en 2012 et une progression de 3% des importations, soit une contribution négative à la croissance du produit intérieur brut (PIB), de -0,3 point de pourcentage. La consommation qui a atteint un plus haut de 10 ans en 2011, prendra donc le relai. La fédération allemande des chambres de commerce DIHK avait en effet déjà annoncé au début du mois un maintien de la demande intérieure en 2012 (+1,2% en 2011). Après avoir mieux résisté que ses voisins à la crise de la dette en zone euro, l'Allemagne commence donc à en subir les effets. Certains économistes s'attendent même à une légère récession avec une contraction de l'activité au dernier trimestre 2011 et sur les trois premiers mois de cette année. Quel que soit le scénario, l'agence Standard & Poor's a d'ores et déjà prévenu qu'elle maintiendrait le triple A du pays cette année...