L'éco-conditionnalité des aides à la rénovation saluée par les professionnels du bâtiment

  • A
  • A
L'éco-conditionnalité des aides à la rénovation saluée par les professionnels du bâtiment
Partagez sur :

Cette obligation entrera en vigueur l'an prochain.

Dans le cadre du plan de rénovation énergétique de l'habitat, la ministre Cécile Duflot a annoncé jeudi l'entrée en vigueur dès le 1er juillet 2014 de l'éco-conditionnalité des aides publiques aux travaux de rénovation en faveur du développement durable. Une mesure saluée par la Fédération française du Bâtiment. "La mise en oeuvre de l'éco-conditionnalité, demandée par la Fédération depuis 2011, constitue une étape cruciale dans l'application du plan de rénovation énergétique des bâtiments et doit permettre un soutien fort à l'emploi", s'est félicité le président de la FFB, Didier Ridoret. Des professionnels labellisés  Pour bénéficier d'une aide publique (éco-prêt à taux zéro et le crédit d'impôts développement durable (CIDD), les ménages devront obligatoirement avoir recours "à des professionnels se prévalent des signes de qualité 'Reconnu Grenelle de l'Environnement' (RGE)", a rappelé Cécile Duflot qui espère développer la filière. Le pays compte actuellement 7.500 entreprises labellisées RGE. Le gouvernement souhaite porter ce chiffre à 30.000 afin d'assurer les 500.000 rénovations par an, promises par François Hollande.