L'Autorité de la concurrence prend parti pour les MVNO

  • A
  • A
L'Autorité de la concurrence prend parti pour les MVNO
Partagez sur :

Les grands opérateurs devront leur proposer rapidement un accès à la 4G

L'Autorité de la concurrence prend parti pour les MVNO dans un avis publié ce lundi... Selon elle, les opérateurs de téléphonie mobile en France devront proposer rapidement à ces "opérateurs de réseau mobile virtuel" un accès à la 4G, afin de ne pas affaiblir leurs conditions d'entrée sur le marché du très haut débit. Ces derniers ont saisi l'Autorité en septembre pour qu'elle examine "l'ensemble des contraintes, tarifaires, juridiques et techniques, susceptibles de freiner leur capacité à jouer pleinement leur rôle sur le marché". Barrière technique Les MVNO, parmi lesquels figurent Virgin Mobile, Prixtel ou NRJ Mobile, ne disposent pas de leur propre réseau d'antennes et louent ceux d'Orange, SFR ou Bouygues Telecom. Avec l'arrivée de la 4G, les trois opérateurs s'étaient engagés auprès de l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) à leur fournir un accès au très haut débit. "Aucune barrière technique ou tarifaire ne doit être artificiellement érigée par les opérateurs de réseau au risque de désavantager les MVNO dans la dynamique de la concurrence", rappelle l'Autorité de la concurrence. Concurrence des offres low-cost "Les engagements liés à l'attribution des fréquences 4G (...) doivent s'appliquer avant même le lancement des premières offres commerciales 4G par ces opérateurs, de manière à ce que les MVNO puissent proposer des offres similaires simultanément à celles commercialisées par leurs opérateurs hôtes", ajoute-t-elle. Les MVNO ont subi de plein fouet la concurrence des offres à prix cassés de Free Mobile, puis dans la foulée des offres low cost proposée par les grands opérateurs.