L'Association des maires de France inquiète pour les finances des collectivités

  • A
  • A
L'Association des maires de France inquiète pour les finances des collectivités
Partagez sur :

Philippe Laurent, président de la Commission des finances de l'association des maires de France pointe du doigt le manque d'acteurs, dans une interview accordée à 'La Tribune'.

Après Dexia et l'agence Fitch, c'est au tour de l'Association des maires de France de s'inquiéter du financement des collectivités locales pour cette année. Le président de la commission des Finances de l'AMF, Philippe Laurent, estime dans un entretien accordé à 'La Tribune' que "sur 16 à 18 milliards d'euros en besoins d'emprunt, il manquera cette année près de 10 milliards aux collectivités". Une situation qui s'explique moins par les conséquences de la perte du triple A de la France que par le manque d'acteurs à même de prêter de l'argent aux collectivités, selon Philippe Laurent. Dexia étant sortie de la course, il ne reste plus que Caisse d'Epargne et Crédit Agricole pour leur venir en aide. Car, si les collectivités ont annoncé la création de leur propre agence de financement, elle n'entrera pas en fonction avant 2013, rappelle le président de la Commission des finances de l'AMF. Il évoque aussi la lenteur des négociations pour la création de la nouvelle banque des collectivités locales, qui doit être gérée par la Banque Postale et la CDC. "Enfin les ratios de liquidité de Bâle 3 n'encouragent pas les deux entités à venir secourir le secteur public local", ajoute-t-il. Au début du mois, Fitch avait déjà alerté sur le manque de ressources des collectivités locales pour cette année, les départements et les régions ayant été particulièrement touchés en 2010 par la fin de la taxe professionnelle, alors que les dépenses sociales et contra-cycliques ont bondi, pesant sur les équilibres budgétaires.