L'Asie grimpe après le départ annoncé de Berlusconi

  • A
  • A
L'Asie grimpe après le départ annoncé de Berlusconi
Partagez sur :

Le ralentissement de l'inflation en Chine en octobre rassure lui aussi...

Les places asiatiques progressent ce matin, soulagées par la perspective d'une démission de Silvio Berlusconi en Italie, et par le ralentissement de l'inflation en Chine en octobre... A Tokyo, l'indice Nikkei a gagné 1,15% à la clôture, tandis que Hong Kong rebondit de 1,8% en séance. Le Shanghai Composite avance de 0,3%, le Topix gagne 0,2% à Séoul et l'ASX 200 de Sydney progresse de 1,2%. Les autres marchés de la région se montrent plus hésitants : Taiwan cède 0,3%, tandis que Bombay (indice BSE Sensex) recule de 0,1% et que Singapour avance légèrement de 0,1%. L'Euro reste ferme face au Dollar sur le marché des changes, à 1,3825$ (-0,02%) ce matin, après la promesse de Silvio Berlusconi de démissionner dans la foulée de l'adoption du plan de rigueur par le parlement italien, prévue la semaine prochaine. En Corée du Sud, le cours du Won a rebondi de 0,3% après l'annonce d'une baisse du taux de chômage en octobre dans le pays. Le cours du cuivre a bondi de 2% suite à l'annonce par la Chine d'un ralentissement de l'inflation en octobre, à 5,5%, après 6,1% en septembre. Il s'agit du troisième mois consécutif de ralentissement de la hausse des prix, ce qui pourrait signaler la fin prochaine des mesures de durcissement monétaires mises en place depuis des mois par Pékin. Côté pétrole, le cours reste soutenu par le rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) évoquant la préparation d'armes atomiques par l'Iran. Le baril de brut WTI a gagné 1,2% hier à New York, et s'échange ce matin à 97$ (+0,1%) sur le contrat à terme de décembre du Comex. Du côté des valeurs, le scandale Olympus continue de faire des vagues à Tokyo. L'action Nomura Holdings rebondit de 4% après un plongeon de 15% la veille... Le courtier a démenti toute implication dans les fraudes comptables dévoilées chez Olympus. Rappelons que le fabricant d'appareils photos a admis hier avoir dissimulé pendant 20 ans des pertes subies sur des opérations financières... Le titre Olympus, qui a plongé de 29% mardi, s'est encore enfoncé de plus de 20% ce matin à la clôture. Enfin, la banque chinoise Industrial & Commercial Bank of China (ICBC) prend 3,2% à Hong Kong dans l'espoir d'une politique monétaire plus accommodante en Chine à la faveur d'une inflation plus maîtrisée...