L'Asie commence prudemment l'année du Dragon

  • A
  • A
L'Asie commence prudemment l'année du Dragon
Partagez sur :

Alors que de nombreuses places sont fermées pour le Nouvel an chinois...

Les Bourses asiatiques pointent en ordre dispersé ce matin, alors que de nombreuses places sont fermées pour le Nouvel an chinois, qui marque le début de l'année du Dragon. A Tokyo, l'indice Nikkei a fini sur une note hésitante (-0,01%), tandis que Sydney a cédé 0,3% en clôture et que Bombay (BSE Sensex) marque le pas (-0,1%) en matinée. En légère hausse, la Bourse de Bangkok gagne 0,3% et la Bourse de Nouvelle Zélande avance de 0,5%. Les places de Hong Kong, Shanghai, Taiwan, Séoul, Singapour, Kuala Lumpur, Manille, Djakarta et Hô Chi Minh Ville sont toutes fermées. Les investisseurs optent ainsi pour l'attentisme, dans des volumes réduits, d'autant qu'ils ont appris pendant le week-end un nouveau retard dans la conclusion d'un accord sur la dette grecque, pourtant annoncé comme imminent en fin de semaine dernière. Sur le marché des changes, l'Euro cède du terrain, à 1,2885$ (-0,35%) face au nouveau contretemps en Grèce, dont les créanciers privés, appelés à abandonner 65% à 70% de leur capital, estiment avoir désormais fait leur "offre maximale". Côté valeurs, l'action Canon cède 1% à Tokyo, tandis que Olympus a rebondi de plus de 8% après la décision de la Bourse de Tokyo d'autoriser le fabricant d'endoscopes et d'appareils photos à rester coté en Bourse malgré l'affaire de fraude comptable qui secoue le dossier. En Inde, le conglomérat industriel Reliance Industries cède 2% après l'annonce d'une chute de ses bénéfices trimestriels pour la première fois depuis deux ans. Enfin, le groupe indien de spiritueux United Spirits perd 5% après avoir publié des bénéfices en net recul au 3ème trimestre de son exercice, et après une dégradation à "neutre" par JP Morgan Chase, contre "superformance" précédemment.